Page mise en ligne le 20 Décembre 2003 - Page dernièrement modifiée le Lundi 25 Juin 2007

Population de Bouquetins du Massif de Belledonne

 

A travers cette page, je traîterai de la population de Bouquetins du massif de Belledonne, dans le département de l'Isère.

A l'origine, 20 Bouquetins suisses avaient été relâchés au printemps 1983 dans le massif des Sept-Laux. Depuis, la population a "explosé" numériquement et démographiquement puisqu'elle comporte 1000 animaux en 2006 et occupe la totalité du massif, de Chamrousse (Isère) à la vallée de la Maurienne (Savoie).


Plan :

 

 


La réintroduction

La population de Bouquetins des Alpes du massif de Belledonne est issue de la réintroduction de 20 Bouquetins au printemps 1983, dans la Montagne des Sept-Laux.

Les 20 Bouquetins, 13 femelles et 7 mâles, ont été capturés dans le Valais (Suisse) et réintroduits au dessus du barrage de Grand-Maison, dans la combe de l'Âne.

Depuis, aucun autre lâcher n'a été effectué, la population évoluant positivement.

Retour vers le haut


Territoires occupés

cen

Col de la Grande Vaudaine depuis la Grande Lauzière. Cliquez sur la photo pour voir l'agrandissement.

Photo : © Christophe STAGNETTO (www.refletsdenature.com)

Durant les premières années d'installation sur leurs nouveaux territoires, les Bouquetins fréquentaient uniquement les abords du site de réintroduction, dans la Montagne des Sept-Laux.

Pour assurer un essor favorable à la population, une réserve ministérielle de chasse dénommée "Réserve de chasse et de faune sauvage de Belledonne - Sept-Laux" a été créée, à l'intitiative de l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage, au niveau du site de lâcher, sur 2387 ha des communes de Vaujany et de Ferrière d'Allevard. Elle est délimitée : au sud par la vallée de l'Eau d'Olle, à l'est par le département de la Savoie, à l'ouest par la ligne de crête Pic Bunard - pic des Eustaches - rocher Blanc - crête de Mouchillon et au nord par les versants situés sur la rive droite de la combe Madame, jusqu'au pic de la Grande Valloire.

La colonie ayant fortement augmenté numériquement, elle a donc aussi beaucoup augmenté spatiallement, aussi bien vers le nord que le sud de la Réserve des Sept-Laux. Ainsi, l'ensemble du versant est massif de Belledonne est actuellement occupé, de Chamrousse (Isère) à la vallée de la Maurienne (Savoie).

Au printemps, il n'est pas rare de voir plus d'une centaine de Bouquetins dans le secteur du Lac de l'Âne.

En été, de nombreux groupes de Bouquetins peuvent être observés :

En vallée de Maurienne, des étagnes suitées sont observées depuis le début des années 1990 sur la commune de Saint-Colomban-des-Villards, en période estivale.

En fait, il est inutile de dresser une liste de sites où des observations sont possibles puisque tout le massif est occupé donc suseptible de réserver des observations.

Retour vers le haut


cen

Harde de Bouquetins mâles en Belledonne. Cliquez sur la photo pour voir l'agrandissement.

Photo : © Stéphane THIEBAUD

Effectif et statut de la population

Depuis la réintroduction, la population s'est multipliée à un rythme exponentiel. En effet, le taux de multiplication annuel est de 1,30, chiffre exceptionnel atteint dans aucune autre colonie alpine.

Alors qu'il n'y avait que 20 Bouquetins en 1983, 10 plus tard (début 1993), la population du massif de Belledonne - Sept-Laux était estimée à 150 Bouquetins.

Ils étaient près de 180 en 1994.

En 2002, la population est estimée à plus de 800 individus sur le versant isérois et plus de 50 sur le versant savoyard.

Au total, en 2002, l'ensemble du massif de Belledonne héberge une population estimée à 900 Ibex environ.

Finalement, alors que les effectifs étaient jusque là estimés, un comptage de grande ampleur a eu lieu sur l'ensemble du massif au cours de l'été 2006. Ce comptage corrobore parfaitement les estimations, puisque 1000 Bouquetins ont été dénombrés durant l'été 2006.

Il est très intéressent de constater que depuis au moins 5 ans, la population - qui occupe toutes les potentialités d'accueil du massif de Belledonne ne croît plus. C'est un exemple concret d'auto-régulation de cette espèce. Preuve que l'espèce n'a pas besoin d'être régulée par l'homme ; elle le fait très bien toute seule.

La population est activement suivie l'ONCFS, plus précisément par le CNERA Faune de Montagne qui gère la réserve des Sept-Laux.

Avec plus de 400 animaux marqués, dont beaucoup sont aussi équipés de colliers émetteur ou de balises Argos pour les plus robustes, la population de Belledonne est la population de Bouquetins la plus suivie des Alpes françaises.

Retour vers le haut

 

Bibliographie :

  • Terre Sauvage, décembre 2002, n°179.
  • WEBER Eric, 1994. - Sur les traces des Bouquetins d'Europe. - Edition Delachaux et Niestlé. 176 p.
  • E-mail de J. Michallet (Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage) daté du 06/01/2003.
  • E-mails de S. Thiebaud.
  • Site internet du refuge du Pra : http://members.aol.com/Gege734766635/faunebelledonne.htm

Retour vers la page précédente

Retour vers la page d'accueil